Mise à jour 2021 – Démographie des ostéopathes

Référence et lien court: OP-XMG6LR-3

Comme chaque année depuis 2019, lorsqu’arrive le mois de janvier, nous nous attelons à l’étude de la démographie des ostéopathes français·e·s.

Pour la première fois, nous avons eu la joie de pouvoir accéder au registre ADELI, ce qui nous a permis de procéder à un croisement de données plus méticuleux que jamais. Cette nouvelle approche nous permet de rendre compte le plus fidèlement possible de la réalité du terrain en améliorant la qualité et la pertinence des données utilisées.

Nous commençerons par dévoiler les principaux chiffres, puis nous poursuivrons par quelques observations et analyses.

Pour accéder directement à la carte, vous pouvez vous rendre sur la carte interactive de la démographie des ostéopathes en 2021

Les principaux chiffres de la démographie des ostéopathes en 2021

Avant de vous partager nos résulats, une mise en garde s’impose. En effet, si certains chiffres peuvent surprendre, ils nous semblent mieux refléter la réalité démographique; nous y reviendrons plus loin dans cet article.

  • Sur les 35 174 ostéopathes du registre ADELI, nous avons réussi à retrouver la trace de 25 919 d’entre eux et d’entre elles sur Internet.
  • Au total, cela se traduit par plus de 29 513 cabinets situés sur le territoire ce qui représente environ 14% de praticien·ne·s avec plus d’un cabinet.
  • Nous retrouvons 44% de femmes sur la population. La dernière étude démographique du ROF mentionne une croissance de 6% des femmes par an, ce qui permet d’envisager une parité hommes-femmes pour fin 2021 ou 2022.1
  • Près de 53% (13 679) des ostéopathes recensés utilisent une solution de prise de rendez-vous en ligne.

Comment ces données démographiques ont-elles été obtenues ?

La nouveauté de cette année est que nous avons pu accéder au registre ADELI. Ce dernier a donc constitué notre point de départ pour rechercher tous les praticien·ne·s sur le territoire. En effet, tel n’était pas le cas les années précédentes où notre source principale était le parcours du web.

  • Récupération du fichier ADELI

    35 174 ostéopathes inscrit·e·s

    Le répertoire ADELI publique donne uniquement la civilité, le nom, le prénom et le numéro ADELI. Il contient toutes les professions (dont les kinésithérapeutes et les médecins).

  • Dédoublonnage

    33 695 ostéopathes (-1470)

    Le dédoublonnage consiste à supprimer les numéros ADELI en double. Nous supprimons également les homonymes exacts (même nom et prénom), car nous ne pouvons distinguer les différences dans les résultats (690 homonymes).

  • Recherche Internet

    25 919 ostéopathes trouvé·e·s

    Nous recherchons chaque ostéopathe sur Internet

  • Analyse des cabinets

    29 513 cabinets

    Pour chaque praticien·ne, nous recherchons un ou plusieurs cabinets d'exercice

  • Géolocalisation des cabinets

    29 513 adresses

    Chaque adresse est convertie en coordonnées GPS pour la comptabilisation

  • Comptabilisation par zone géographique

    34 964 communes

    Chaque cabinet et chaque ostéopathe est comptabilisé pour générer la carte

Comment expliquer la différence entre vos chiffres et le registre ADELI ?

Pour pouvoir répondre à cette question, plusieurs facteurs sont à prendre en compte, que ce soit par rapport au registre ADELI ou à notre scan du web.

Registre ADELI

Tout d’abord, concernant le registre ADELI, et comme rappelé par la DRESS dans son rapport 20142,

[…] le répertoire Adeli présente des fragilités qui justifient que l’on considère avec précaution les statistiques présentées ici. Tout d’abord, les professionnels ne sont pas réellement incités à se désinscrire du répertoire (l’inscription étant gratuite) lorsqu’ils cessent leur(s) activité(s) temporairement ou définitivement. Par ailleurs, les professionnels ne signalent pas systématiquement les changements de situations professionnels (mode d’exercice, département d’exercice par exemple). Enfin, certains professionnels (c’est notamment le cas pour les infirmiers) semblent tarder à faire enregistrer leur diplôme au répertoire. Ainsi, le répertoire Adeli sous-estime potentiellement les jeunes professionnels en activité et surreprésente les plus âgés.

Par ailleurs, il faut également prendre en compte que:

  • le répertoire ADELI mis à disposition publiquement est très succinct (numéro, civilité, nom, prénom),
  • nous avons supprimé les numéros ADELI en double, ce qui diminue le nombre initial de professionnel·le·s de 35 174 à 34 385,
  • seule une adresse professionnelle est prise en compte, ce qui ne permet pas de localiser les zones d’exercice des praticien·ne·s ayant plus d’un cabinet,
  • certain·e·s ostéopathes conservent leur numéro ADELI pour exercer en tant que formateur·trice·s sans pour autant pratiquer en cabinet.

Données du Web

Concernant la mise en correspondance des données du web et celles du registre ADELI, quelques biais ont subsisté, quand bien même nous avons tenté de les réduire autant que possible. Citons donc:

  • les ostéopathes ayant changé de nom (par ex.: mariage)
  • les coquilles dans le registre et sur Internet (par ex: Michael/Mickaël/Micael/…)
  • les ostéopathes n’utilisant qu’une partie de leur nom sur Internet
  • les multiples homonymes exacts que nous comptons à 690 personnes
  • les ostéopathes non présent·e·s sur Internet
  • une latence variable de quelques semaines à plusieurs mois entre le moment où un·e ostéopathe s’installe et sa présence en ligne
  • les cabinets de type urgence ostéopathe qui ne détaille pas ses praticien·ne·s
  • l’adresse du cabinet n’est pas géolocalisable par les programmes que nous utilisons, nous n’arrivons donc pas à placer l’adresse sur la carte ni à comptabiliser l’ostéopathe associé·e

Il n’est donc pas étonnant que nous ayons 7 776 ostéopathes manquant·e·s après croisement des données. Néanmoins, nous pensons que cela nous permet de nous rapprocher d’avantage de la démographie réelle qu’avec le registre ADELI ou les donnés issues du web seuls (comme ce fut le cas en 2019 et 2020).

Précisons également que nous effectuons nos recherche sur Internet avec plusieurs méthodes:

  • via le numéro ADELI
  • via les nom et prénom exacts
  • via les nom et prénom approximatifs: si un seul résultat correspond sur toute la France, nous considérons que c’est la même personne. S’il y a plusieurs résultats, le résultat est ignoré car nous ne pouvons identifier avec certitude le bon résultat.

Pour chacun des résultats obtenus, nous ne gardons que ceux comportant le mot clé “ostéopathe”, toutes écritures confondues: sans accents, avec majuscules, raccourcis ou avec coquilles (osthéopathe).

Quelle évolution par rapport aux années précédentes ?

Étant donné que notre méthode de cette année diffère fortement de celle des années précédentes, nous pensons que le comparatif n’a que peu de valeur. Les données obtenues en 2021 en partant du registre ADELI nous semblent plus fiables que celles de 2019 ou 2020 où nous n’avions pas de liste de référence.

Si l’on se réfère au registre ADELI la croissance est de 3.61%, passant de 33 188 en 2020 à 34 385 en 2021 (nous ignorons les numéros ADELI dupliqués). C’est-à-dire une différence de 1197 en valeur absolue.

En 2020 nous avions recensé 25 120 ostéopathes. En 2021 nous en recensons 25 919 ce qui représente une différence de 799 ostéopathes. Cela représente donc une croissance de 3,18%.

Discussion

Ratio habitants par ostéopathe

En 2021, la population estimée de la France est de 67 422 000 habitants3, ce qui donne un ratio moyen de 2601 habitants par ostéopathe (avec notre comptabilisation totale de 25 919). Pourtant, ce ratio moyen ne permet pas de percevoir la pression démographique présente sur le terrain.

La cartographie permet de mettre en valeur cette pression en soulignant les zones où le ratio habitants par ostéopathe avoisine les 560, ce qui est trois fois moins que la capacité de charge démographique estimée par l’URCO en 20184 à 1672 hab/ostéopathe. Si l’URCO estimait en 2018 que « 51% de la population ostéopathique ressent une pression démographique et 33% de la population doit vivre dans des espaces où la limite maximale de densité professionnelle atteint un seuil critique. », il est fort probable que la situation se soit dégradée depuis lors.

Quelles améliorations possibles ?

Nous réfléchissons à la possibilité de répertorier d’autres professionnel·le·s du soin ou de la santé tels que les kinésithérapeutes ou chiropraticien·ne·s sur la carte pour donner une meilleure visibilité interprofessionnelle.

Par ailleurs, il vous sera bientôt possible, si vous êtes ostéopathe, de vous inscrire sur le site pour renseigner vous-même votre cabinet qui sera pris en compte pour la prochaine démographie. Nous espérons ainsi petit à petit améliorer la précision de notre carte.

Questions fréquentes

Pourquoi je ne figure pas sur la carte de la démographie ?

Il existe de nombreux facteurs pouvant causer ce résultat comme mentioné dans la section consacrée aux différences entre le registre ADELI et nos chiffres.

Si vous souhaitez renseigner votre cabinet, pensez à suivre nos actualités pour pouvoir rajouter vous-même le cabinet dans notre base de données lorsque ce sera possible. Celui-ci sera pris en compte pour la prochaine édition.

Une zone semble vide sur la carte, est-ce une bonne idée d’y ouvrir mon cabinet ?

D’une part, notre carte n’indique que deux critères potentiels de réussite: la densité des ostéopathes et le ratio d’habitants par ostéopathes.

D’autre part, et malgré nos meilleurs efforts, il est possible que nous ayons omis quelques ostéopathes dans la zone que vous consultez. Recoupez toujours nos informations avec d’autres sources comme des annuaires ou d’autres cartes.

Enfin, nous vous recommandons de prendre le temps de faire une étude de marché et de viabilité avant d’installer votre cabinet.

Excluez-vous les kiné-ostéopathes ?

Notre carte affiche tous les praticien·ne·s qui pratiquent l’ostéopathie en tant qu’activité principale.

Nous avons cependant effectué un recoupement d’information avec le fichier RPPS ce qui nous permet de savoir que, sur les 25 919 ostéopathes sur la carte, 3 060 ont également un diplôme de masseur-kinésithérapeute. Au contraire, nous n’avons pas effectué ce recoupement avec les médecin-ostéopathes.

Pour rappel, il y a au total 10 573 kiné-ostéopathes et 1 724 médecin-ostéopathes dans le registre ADELI.


  1. Démographie 2021 par le ROF ↩︎

  2. Rapport sur l’exploitation des sources ADELI et RPPS de la DRESS ↩︎

  3. Bilan démographie 2020 de l'INSEE ↩︎

  4. Étude du métier d’ostéopathe en 2018 ↩︎

© 2021 osteopathes.pro. Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d'utilisation Commerciale – Pas de modification 4.0 sauf mention contraire explicite.